• Accueil
  • >
  • Le Mag
  • >
  • ExxonMobil propose un projet de capture de carbone dans le golfe du Mexique

ExxonMobil propose un projet de capture de carbone dans le golfe du Mexique

ExxonMobil lance un projet ambitieux de captage et stockage de carbone dans le Golfe du Mexique, qui cristallise l’investissement des pétroliers et gaziers dans leurs efforts de diminutions des émissions de gaz à effets de serre.

Le plan d’ExxonMobil pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre (GES) implique le captage et le stockage du carbone (CSC), une technologie qui, selon la société, « pourrait permettre à certains secteurs fortement émetteurs de se décarboner ».

L’entreprise recherche un soutien pour développer un projet de CSC public-privé et multi-utilisateurs dans le Houston Ship Channel, qui fait partie du port de Houston, qui coûterait 100 milliards de dollars. ExxonMobil fait pression pour des incitations fiscales ou un système de tarification du carbone, ainsi que des contributions financières d’autres entreprises de la région.

ExxonMobil Low Carbon Solutions – créée en février 2021 pour commercialiser le portefeuille de technologies bas carbone d’ExxonMobil – a choisi le Houston Ship Channel pour ce projet en raison de ses nombreuses raffineries et usines chimiques, des installations difficiles à décarboniser, selon Joe Blommaert, président de Solutions Bas Carbone.

Le plan vise à stocker 50 millions de tonnes de CO2 dans le golfe du Mexique d’ici 2030 et le double d’ici 2040. Le CO2 capturé serait acheminé vers des réservoirs offshore dans des formations rocheuses situées à 1800 mètres de fond marin.

Un moyen détourné de stopper le changement climatique

ExxonMobil, bien que déterminé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre, voit le pétrole et le gaz continuer à jouer un rôle vital dans l’économie pendant un certain temps. Plutôt que de passer à des carburants ou à des sources d’énergie plus propres, l’entreprise augmente ses dépenses dans des projets de capture de carbone, malgré une certaine pression des actionnaires pour changer.

Alors qu’ExxonMobil considère le CSC comme le moyen le plus viable d’atteindre des objectifs d’émissions de GES de plus en plus stricts, les critiques affirment que l’abandon des combustibles fossiles est la seule voie pour réussir à réduire les émissions au niveau requis pour arrêter le changement climatique.

Le CSC “n’est pas quelque chose qui va éviter aux [sociétés pétrolières et gazières] de passer par la transition énergétique“, a déclaré Rob Schuwerk, directeur exécutif du bureau nord-américain de Carbon Tracker Initiative.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter