Singapour : les premiers bus dotés de toits végétalisés prennent la route

Les premiers bus publics de Singapour dotés de toits végétalisés installés sur leurs toits et visant à remplacer la climatisation ont pris la route le 5 mai dernier. Une première en Asie.

L’initiative « Garden on the Move » du spécialiste de la verdure urbaine GWS Living Art a été lancée dans le cadre d’une étude d’une durée de trois mois qui vise à déterminer si la température à l’intérieur des bus peut être abaissée et s’il ainsi est faisable d’économiser du carburant.

L’initiative est financée par la Fondation Temasek et soutenue par le Conseil des parcs nationaux, Moove Media et le Conseil des immeubles verts de Singapour.

Baisse des températures et de la consommation de carburant

Pour Zac Toh, fondateur de GWS Living Art, « les villes doivent coexister avec la nature. Grâce à ce projet, nous espérons sensibiliser davantage à l’importance des “toits végétalisés ” dans une ville »

Pour l’étude, deux zones de verdure hors sol ont été installées sur chaque bus. Chaque patch ou module mesure 1,8 m sur 1,05 m et pèse 40 kg.

L’efficacité des toits verts et la poursuite de l’expérience seront déterminées à l’issue des 3 mois de l’étude.

Le but de l’étude est de montrer que le toit végétalisé entraînera une baisse de température à l’intérieur des bus et une réduction du carburant utilisé habituellement pour la climatisation.

Le Dr Terrence Tan de l’Université nationale de Singapour (NUS), qui conseille l’étude, indique que « ce qui est différenciant dans ce cas, c’est que ce toit végétalisé se trouve sur un bus. En règle générale, nous avons des toits verts sur des bâtiments ».

« D’après nos études, nous savons très bien que la réduction de température peut atteindre 20 à 30 ° C par une journée très chaude, nous voulons donc savoir s’il en va de même pour les véhicules », a-t-il ajouté.

Les plantes choisies sont des plantes rustiques adaptées au climat local et qui résistent aux conditions venteuses et sèches. Elles n’ont besoin que de peu d’arrosage et seront contrôlées une fois par semaine seulement.

Au lieu d’un sol conventionnel, les plantes sont sécurisées à l’aide d’un système exclusif appelé Gaiamat, un tapis léger en laine de roche utilisé pour créer des espaces verts plus faciles à installer et à entretenir.

Un toit végétalisé pour lutter contre les îlots de chaleur

M. Toh a déclaré que le système Gaiamat pourrait être installé dans les bus car il est fin et pesait entre 25 et 40 kg par mètre carré.

Il a ajouté qu’un toit végétalisé traditionnel devrait nécessiter un entretien mensuel. Avec le système Gaiamat, l’entretien de la verdure des bâtiments se fait deux ou trois fois par an seulement.

M.Tan a ajouté que des capteurs thermiques seront placés sur le toit des bus sous les plantes et sous le toit.

« Pour lutter contre l’effet d’îlot de chaleur urbain, nous devons réduire la température à l’extérieur. En offrant de la verdure sur des surfaces telles que des véhicules, cela y contribue ».

« C’est la même chose que d’avoir des parcs. Ensemble, si nous avons suffisamment de véhicules et d’immeubles avec des toits végétalisés, nous pouvons réduire la température extérieure, en particulier la nuit. »

Oh Cheow Sheng, directeur de groupe chez NParks, a déclaré que ce projet était une initiative créative visant à prolonger les efforts d’écologisation de Singapour.

« Nous espérons que cela incitera d’autres personnes à explorer d’autres moyens novateurs pour “verdir” Singapour. »

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter