Canada : le WWF dénonce le déclin massif de la faune

canada-declin-massif-faune

Un étude que vient de publier le WWF sur la faune du Canada, portant sur 900 espèces, nous apprend que plus de la moitié est en déclin par rapport à 1970. Parmi les plus menacées, le caribou, le béluga arctique et la chauve-souris brune.

Chaque étude sur les populations animales enfonce le clou d’une sixième extinction de masse en cours, cette fois d’origine 100% humaine.

L’étude que vient de publier le WWF sur la faune canadienne ne fait pas exception : sur les 900 espèces animales étudiées, une bonne moitié sont en déclin par rapport à 1970 – dans le détail 51% des espèces de poisson, 48% des oiseaux, 50% des reptiles et amphibiens, 54% des mammifères.

La nature canadienne voit sa biodiversité s’effondrer

Les causes sont connues, classiques – presque habituelles : perte d’habitat, détérioration des écosystème, pollution, changements climatiques. “La perte de biodiversité n’affecte pas seulement la savane africaine ou la grande barrière de corail en Australie, mais aussi, et fortement notre nature canadienne”, expose avec douleur David Miller, président de WWF Canada

Certaines espèces emblématiques souffrent encore plus que d’autres. Le caribou de la toundra a vu sa population passer de plus de 2 millions dans l’Arctique canadien dans l’année 1990 à seulement 800 000 aujourd’hui ; pour certaines hardes, ce sont jusqu’à 90% des populations qui ont disparu.

Plus que 900 bélugas arctique dans le Saint-Laurent…

La petite chauve-souris brune, d’une importance capitale comme prédateur de petits insectes, a vu disparaître 94% de sa population en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, en Ontario et au Québec, sous l’effet des actions humaines, aggravées d’une maladie, le syndrome du nez blanc, qui massacre des milliers d’individus.

Enfin le béluga arctique, ce mammifère marin typique du Saint-Laurent, souffre de la pollution de son environnement et de effets d’années de chasse intensive. Alors que la population se comptait encore en plusieurs milliers dans les années 1970, seuls 900 individus survivent aujourd’hui – il a été ajouté l’année dernière aux espèces en voie de disparition.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter