• Accueil
  • >
  • Le Mag
  • >
  • Marseille : les « géants des mer », pollueurs d’envergure

Marseille : les « géants des mer », pollueurs d’envergure

marseille-geants-mer-pollueurs

L’association France Nature Environnement tire le signal d’alarme : la pollution provoquée par les « géants des mers » sur le port de Marseille est catastrophique, avec des conséquences sanitaires graves. L’heure est à l’action et à la réglementation. Et vite !

“Contrairement à ce que l’on entend, le transport maritime n’est pas un mode de transport propre et malgré tout, il est en pleine croissance”, explique François Piccione, coordinateur du réseau « Océans, Mers et littoraux » de l’association France Nature Environnement.

Une pollution « 3 500 fois » plus élevée que le diesel automobile !

L’association vient de mettre en lumière la gravité de la pollution du port de Marseille par les « géants des mer ». Mesurant la qualité de l’air dans la ville, l’association a relevé sur le port des niveaux de particules fines 100 fois plus élevé que dans le reste de Marseille.

Sur le banc des accusés : les énormes bateaux, ces « géants des mers », qui transportent marchandises ou passagers à travers la Méditerranée, et notamment leurs carburants, dont la teneur en souffre est « jusqu’à 3 500 fois plus élevée que le diesel que nous mettons dans nos voitures », expose Chalotte Lepitre, coordinatrice du “Réseau santé et environnement” de France Nature Environnement.

60 000 morts par an en Europe à cause du transport maritime !

Le nombre de morts provoqués, en Europe, par les polluants du transport maritime sur les habitants des zones côtières, est estimé à 60 000 par une étude de l’Université de Rostock.

Le port de Marseille a mis en place un système de branchement électrique pour que les navires puissent fonctionner à quai sans avoir à faire tourner leurs moteurs ; cette initiative est louable, mais insuffisante.

Agir vite pour sauver des vies

Pour réagir, l’association propose d’imposer rapidement des mesures, changement de carburant, installation d’épurateur, ou système de bonus-malus en fonction des émissions des bateaux.

La mise en place d’une zone de contrôle des émissions, à l’étude par la Commission Européenne, semble également nécessaire pour la Méditerranée – comme cela existe pour la Mer du Nord.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter