Les propriétés anti-vieillissement retirées de certains produits L’Oreal

Au terme d’un accord conclu avec la Commission fédérale du Commerce, principale autorité de la concurrence américaine, le géant français des cosmétiques, l’Oréal, ne pourra plus revendiquer les propriétés anti-vieillissement de certains de ses produits.

Le géant français des cosmétiques, l’Oréal, mettait en avant les vertus anti-vieillissement “scientifiquement prouvées” de certains de ses produits des gammes pour la peau Lancôme Génifique et L’Oréal Paris Youth Code. La campagne de publicité entourant ces produits  affirmait que la stimulation des gènes déclenchée par ces crèmes garantissait “une peau visiblement plus jeune en sept jours”.

La Commission fédérale du Commerce, FTC, autorité américaine en charge de la concurrence, s’est alors penchée sur la question et reproche au groupe de ne pas pouvoir prouver ce qu’il avance dans ses publicités. Un accord a donc été conclu entre les deux entités et L’Oréal ne pourra plus revendiquer les propriétés anti-vieillissement de ces produits.

En revanche, le groupe français précise aujourd’hui à l’AFP que la décision de la FTC ne concerne que certains arguments utilisés, et que “la sûreté, la qualité et l’efficacité des produits de la compagnie n’ont jamais été mis en doute“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter