L’erreur d’un employé coûte 3,8 millions à Greenpeace

Un employé de Greenpeace a pris une initiative aux conséquences lourdes pour l’organisation écologiste. Une “erreur de jugement” de l’employé lui a en effet fait perdre 3,8 euros de donations sur le marché des taux de change.

Greenpeace vient de présenter ses excuses à ses généreux donateurs après avoir annoncé hier qu’un de ses employés avait fait perdre à l’organisation 3,8 millions d’euros de donations.  Mike Townsley, le directeur de la communication de Greenpeace explique que rien ne montre que cet employé “ait agi dans un but personnel, il semble s’agir d’une grave erreur de jugement“.

Mais comment l’erreur d’un employé a pu faire perdre une telle somme à l’organisation écologiste? Greenpeace explique alors que pour se protéger des fluctuations des taux de change, elle passe des contrats avec des sociétés spécialisées afin d’acheter des devises à taux de change fixes. “C’est une pratique très courante pour des organisations comme la nôtre, qui ont des antennes dans de très nombreux pays” ajoute Mike Townsley. Mais, un employé “a outrepassé des fonctions“, explique-t-il, et conclut un de ces contrat sans l’accord de l’organsation . Et, “ce contrat s’est avéré être très mauvais et très dommageable pour nous” (…) Nous avons perdu 3,8 millions dans cette histoire, c’est une somme énorme“, précise Mike Townsley. Pour rappel, le budget annuel de Greenpeace est d’environ 3000 millions d’euros.

Néanmoins, pas question d’arrêter les campagnes, Greenpeace prévoit d’étaler cette perte sur deux à trois ans, en réduisant ses dépenses d’infrastructure et d’investissements. Mais avant tout, l’organisation tient à s’excuser auprès de ses donateurs et annonce qu’une “enquête interne est en cours et nous allons tout faire pour que cela ne puisse pas se reproduire“. Quant à l’employé fautif, il a été renvoyé.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter