• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Santé
  • >
  • Fumer du cannabis peut avoir des effets cardiovasculaires graves chez les jeunes adultes

Fumer du cannabis peut avoir des effets cardiovasculaires graves chez les jeunes adultes

Cannabis cigarette roulée

On connaissait les effets du cannabis sur les fonctions neurologiques, mais une nouvelle étude française, publiée dans une revue américaine,  fait état d’effets inquiétants du cannabis sur le système cardiovasculaire des jeunes adultes. Fumer du cannabis présenterait des risques graves, voire mortels.

Pour Emilie Jouanjus, chercheur au Centre hospitalier universitaire de Toulouse, “le public pense que la marijuana est inoffensive mais les données révélant les dangers potentiels pour la santé d’en utiliser doivent être signalés dans la population, auprès des décideurs et des professionnels de la santé“. Selon les conclusions de son étude publiée dans la revue de l’American Heart Association, “il existe désormais des indications irréfutables du risque grandissant de complications cardiovasculaires liées au fait de fumer de la marijuana, surtout chez les jeunes“, et encore plus chez ceux ayant des faiblesses cardiaques préexistantes.

Neuf décès

L’équipe d’Emilie Jouanjus a analysé les données portant sur 1.979 jeunes adultes, âgés en moyenne de 34 ans, fumeur de cannabis, et ayant souffert d’effets néfastes liés à la consommation de cette drogue. Il apparait alors que 35 d’entre-eux ont connu des complications cardiovasculaires graves. Vingt d’entre-eux ont fait un infarctus, dont l’un, sans antécédent cardiaque, avait 17 ans. Dix autres ont connu des problèmes vasculaires dans les jambes et trois ont fait un accident vasculaire cérébral. Neuf de ces patients ayant fait ces complications cardiovasculaires sont décédés.

Un lien à établir

Les chercheurs ont également constaté que les problèmes cardiovasculaires liés à la consommation de cannabis ont plus que triplé entre 2006 et 2010. Et tout particulièrement chez les jeunes femmes prenant la pilule. “C’est une tendance qui nous fait penser qu’il y a un lien avec une forte consommation de cette drogue et les complications cardiovasculaires (…) rares et graves, mais notre étude ne permet pas de l’établir” de façon irréfutable, poursuit Emilie Jouanjus soulignant l’importance de poursuivre les recherches.

La française est rejoint dans ses conclusions par l’équipe du Dr Valentin Fuster, chef de service de cardiologie de l’hôpital Mount Sinaï de New-York qui constate “un certain nombre de cas de problèmes cardiovasculaires chez des jeunes ne pouvant s’expliquer que par l’usage de la marijuana“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter