Un pipi : 143 millions de tonnes d’eau remplacées

C’est une forme de pollution insolite rapportée aujourd’hui par le Parisien. Un jeune homme a été surpris à uriner dans l’un des réservoirs d’eau de la ville américaine de Portland en Oregon. Les services de l’eau de la ville ont alors été contraints de vider les 143 millions de litres d’eau potable mais “souillée“, stockés dans le réservoir.

C’est donc une pause pipi aux lourdes conséquences. Un jeune homme a été filmé dans la nuit de mardi à mercredi dernier, en train d’uriner dans l’un des réservoirs d’eau potable de la ville de Portland. Après avoir visionné la scène, David Shaff, le patron des services de l’eau de la ville a immédiatement décidé de vider les quelques 143 millions de tonnes d’eau stockées dans le réservoir, les jugeant souillées par l’urine du jeune homme.

Nos clients attendent de leur eau qu’elle ne soit pas délibérément polluée. Nous sommes en mesure de satisfaire cette exigence tout en minimisant les risques pour la santé publique“, explique-t-il. Pourtant, les analyses réalisées sur l’eau du réservoir ne révélaient aucune pollution.

Toutefois, “dès qu’une pollution d’origine humaine survient dans notre eau potable, nous fermons le réservoir, le vidons et le nettoyons“, précise Tim Hall, le porte-parole des services de l’eau. “Nous sommes dans la position enviable d’avoir de l’eau en abondance. Du coup, jeter cette eau n’aura aucun impact financier sur la ville ou pour nos clients“, ajoute-t-il.

Néanmoins, cette décision ne fait pas l’unanimité outre-Atlantique, notamment en Californie, un Etat qui connait l’une des pires sécheresses depuis plusieurs décennies.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter