Nutrition : un jeune français sur trois boude son petit-déjeuner

Alors que les diététiciens le considèrent comme le repas le plus important de la journée, le petit-déjeuner est délaissé par un jeune Français sur trois. Mais au-delà de la question diététique, sauter le petit-déjeuner peut avoir des répercussions sur la santé.

La dernière enquête du centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie, le Crédoc, fait donc apparaitre un désintérêt croissant des Français pour le petit-déjeuner. Et, plus important encore, ce désintérêt est de plus en plus marqué chez les plus jeunes.  29% des enfants français ne prennent pas de petit-déjeuner le matin avant d’aller à l’école, ils n’étaient que 11% à sauter ce repas il y a dix ans.

Pour le crédoc, “cette baisse traduit un délitement de cette occasion de consommation. Sous l’effet des préférence personnelle et du rythme de chacun, le rituel d’une prise commune en famille s’estompe et le nombre de petits-déjeuners sautés croit“. Pourtant, sauter le petit-déjeuner n’est pas sans conséquence. Il s’agit même du repas le plus important de la journée pour de nombreux diététiciens.

Le repas le plus important de la journée

En effet les apports d’un petit-déjeuner complet ont des effets bénéfiques sur l’équilibre alimentaire de toute la journée. Donc, à défaut d’un repas du matin suffisamment équilibré, les repas qui suivent seront plus copieux pour compenser la perte énergétique.

Par ailleurs, au-delà de l’aspect diététique, des étude sont montré que les adolescents sautant leur repas du matin s’exposent dans les années à venir à un risque plus élevé de syndrome métabolique, diabète ou maladies cardiovasculaires.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter