• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Nature
  • >
  • Réchauffement : la fonte des glaces libère des agents pathogènes dans l’environnement

Réchauffement : la fonte des glaces libère des agents pathogènes dans l’environnement

Nouvelle conséquence du réchauffement climatique, la fonte des glaces libère des agents pathogènes jusqu’ici emprisonnés. Or, en migrant vers de nouveaux environnements, ces agents provoquent de nouvelles maladies, chez les mammifères marins mais également chez les humains.

La fonte des glaces permet donc la libération d’agents pathogènes qui en migrant pourraient poser des risques pour les mammifères marins, mais également pour les hommes. Michael Grigg, parasitologue à l’Institut américain des allergies et des maladies infectieuses, confie à l’AFP qu’avec “le changement climatique, nous réalisons qu’il existe une possibilité sans précédent pour que des agents pathogènes se déplacent vers de nouveaux environnements et y provoquent des maladies“.

Toxoplasma

La glace est une énorme barrière écologique pour les agents pathogènes et avec l’augmentation des températures dans l’Arctique ils peuvent survivre et accéder à de nouveaux hôtes vulnérables qui n’ont pas développé d’immunité contre ces microbes et parasites faute d’y avoir été exposés auparavant“, ajoute-t-il. On a alors vu émerger récemment une nouvelle souche du Sarcocystis , provoquant une mortalité étendue chez les phoques gris ainsi que d’autres mammifères menacés de l’Arctique comme les otaries, les morses ou les ours polaires.

Même constat avec le parasite Toxoplasma gondii retrouvé chez des baleines blanches en Arctique, déclenchant une alerte sanitaire chez les inuits qui se nourrissent de ce mammifère.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter