Trop de sucre, une bombe cardiovasculaire à retardement

Dans son édition en ligne, le magazine TopSanté reprend aujourd’hui les conclusions d’une étude américaine qui accuse le sucre d’augmenter les risques de mortalité liée à une maladie cardiovasculaire. Desserts et sucreries sont donc à consommer avec modération.

Une étude du Center for Disease Control and Prevention d’Atlanta publiée dans la revue médicale, Journal of the American Medical Association, révèle les risques liés à une trop grande consommation de sucres raffinés sur le système cardiovasculaire. Cette étude, reprise aujourd’hui par le site TopSanté, établit en effet un lien entre une consommation excessive de sucres et le taux de mortalité lié à un problème cardiaque.

3 fois plus de risque

Pour le Dr Quanhe Yang, directeur de cette étude, “les personnes qui ont consommé un quart de leurs calories quotidiennes en sucre ajouté ont trois fois plus de risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire que les personnes qui consommaient moins de sucre (…) Bien sûr, le sucre en soi n’est pas dangereux. Nous en avons besoin pour répondre aux besoins énergétiques de l’organisme. Mais lorsqu’il est consommé en excès, il va contribuer au gain de poids et augmenter les risques de maladies cardiovasculaires”.

“Aujourd’hui, nous devons aider les personnes à réduire non seulement leur consommation excessive de graisses, mais aussi celle de sucre raffiné pour diminuer les risques d’obésité et les crises cardiaques“, conclut alors le Dr Quanhe Yang.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter