EELV : de plus en plus difficile de rester au gouvernement…

Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, a évoqué une fiscalité écologique qui n’avait pas pour objectif de “faire plaisir aux Verts“. Barbara Pompili, la coprésidente de groupe EELV à l’Assemblée lui répond aujourd’hui qu’en l’absence d’une “grande orientation prise sur l’écologie” avant la fin 2013, il deviendra “compliqué” pour son parti de rester au gouvernement.

Une nouvelle fois déçus par les mesures annoncées par le gouvernement, et notamment l’absence de taxation du diesel, les écologistes réagissent après une ultime pique. Alors que la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem annonçait que la fiscalité écologique choisie n’avait pas pour objectif de “faire plaisir aux verts“, Barbara Pompili, députée de la Somme et coprésidente du groupe EELV à l’Assemblée nationale est sortie de sa réserve ce matin sur RTL.

Ca va être compliqué de rester

“C’est la première fois que je le dis. J’ai toujours été de ceux qui disaient qu’il fallait rester au gouvernement pour avancer. Je continue de le penser. Mais à un moment, il faut que le gouvernement tienne ses engagement, et pas pour faire plaisir aux Verts“, s’emportait-elle. “S’il n’y a pas une grande orientation qui est prise sur l’écologie avant la fin de l’année, ça va être compliqué de rester, vraiment“, ajoutait  Barbara Pompili.

Le diesel, ce sont les seules particules fines subventionnées par l’Etat“, concluait alors l’élue de la Somme.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter