Médicaments : ouverture de la vente sur Internet

Médicaments santéA partir d’aujourd’hui, les Français pourront désormais acheter certains de leurs médicaments sur Internet. Cela ne concerne que les médicaments vendus sans ordonnance, vendus sur des sites autorisés.  Il s’agit d’une première mais ce n’est peut être qu’un début, l’Autorité de la concurrence étudiant parallèlement la possibilité de vendre ces mêmes médicaments, en dehors des pharmacies, en grande surface par exemple.

A compter d’aujourd’hui, il est désormais possible d’acheter certains médicaments, ceux délivrés sans ordonnance, sur Internet. Mais bien évidemment, cette nouvelle forme de vente est très encadrée. Les médicaments sont vendus sur des sites sécurisés, “prolongement virtuel” d’une pharmacie physique, elle même autorisée à vendre sur Internet. Les produits proposés sur ces sites autorisés doivent de surcroit être présentés de façon “objective, claire et non trompeuse“. Ils doivent afficher certaines mentions : nom commercial, indications thérapeutiques, forme galénique, nombre d’unités et prix. Quant aux notices, elles doivent être imprimables en ligne. Le pharmacien devra enfin assurer “personnellement la délivrance” et la préparation des commandes “ne peut se faire qu’au sein de l’officine dans un espace adapté à cet effet“.

Les sites autorisés à vendre ces médicaments ne doivent par ailleurs n’avoir aucun lien avec l’industrie pharmaceutique.

Un premier pas

Mais cela n’est peut être qu’un premier pas dans le secteur de la vente de médicaments, en effet, l’Autorité de la concurrence étudie actuellement la possibilité de vendre les médicaments délivrés sans ordonnance hors des pharmacies, dans les grandes surfaces par exemple. Elle considère en effet, qu’ouvrir le marché de la vente de ces médicaments bénéficierait aux consommateurs, qui se verraient proposer des tarifs plus attractifs. Elle souligne en effet une “disparité très forte des prix des médicaments non remboursables” pouvant aller de 1 à 4 selon les pharmacies . Un avis définitif sera rendu sur ce point “avant la fin de l’année“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter