Bisphénol A : nouvelle alerte pour les femmes enceintes

femme enceinte 2Dans son dernier rapport dévoilé ce matin sur Europe 1, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, l’Anses, lance une nouvelle alerte au sujet du bisphénol A. Cette alerte s’adresse tout particulièrement aux femmes enceintes, le bisphénol A étant particulièrement dangereux pour les bébés qu’elles portent.

Dans son dernier rapport, “évaluation des risques sanitaires associés au bisphénol A“, l’Anses renouvelle ses recommandations à l’attention des femmes enceintes vis à vis du bisphénol A. Reconnu aujourd’hui comme étant un perturbateur endocrinien, le bisphénol A doit tout particulièrement être évité par les femmes enceintes afin de préserver la santé future des bébés qu’elles portent.

Au delà des effets déjà connus sur la fertilité, dans son communiqué, l’Anses évoque également des risques accrus pouvant se révéler dans l’enfance ou à l’âge adulte, de cancer du sein. “Les effets identifiés portent sur une modification de la structure de la glande mammaire chez l’enfant à naître qui pourrait favoriser un développement tumoral ultérieur“, explique l’agence.

Canettes, conserves et fontaines à eau

Si les biberons contenant du bisphénol A sont déjà retirés du marché, ainsi que les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de trois ans contenant cette substance, les femmes enceintes peuvent néanmoins être facilement confrontées au BPA, notamment par le biais de leur alimentation. Les boites de conserves et les canettes contiennent par exemple un vernis intérieur contenant ce produit. De même, les bonbonnes en plastique de type “polycarbonate” des fontaines à eau des entreprises peuvent être une source d’exposition.

L’Anses attire également l’attention des vendeuses et caissières qui manipulent du papier thermique pouvant contenir du bisphénol A.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter