Electricité : la France toujours fan de l’Allemagne

eoliennesSelon le dernier bilan mensuel du système électrique français établi par RTE, le réseau de transport d’électricité, la France afficherait un solde déficitaire record avec l’Allemagne. Ce solde aurait atteint en janvier 1.570 gigawattheures.

La France aime l’Allemagne et surtout son électricité bon marché. A tel point qu’elle a importé en janvier dernier 1.739 gigawattheures d’électricité teutonne. Avec une importation qui s’élève à 169 GWh, le solde déficitaire de la France avec l’Allemagne s’élève donc à 1.570 GWh, un record. “C’est le solde déficitaire le plus élevé depuis décembre 2010, dépassant celui de février 2012“, indique RTE dans son bilan.

Une situation qui ne s’explique pourtant pas par un pic de consommation record au mois de janvier, ce dernier atteignant 92,6 GW, loin des 101,0 GW records de février 2012. C’est plutôt une tendance structurelle dans laquelle s’inscrit la France désormais. Tandis qu’auparavant, la France n’avait recours aux importations massives que lors des épisodes de grand froid, on affiche désormais un solde déficitaire continu avec l’Allemagne depuis octobre 2011.

Une balance globalement excédentaire

Un engouement qui s’explique par les coûts inférieurs de l’électricité outre-Rhin. Grâce à l’énergie solaire et éolienne, l’Allemagne produit à certains moment du surplus d’électricité, surplus qui engendre alors une baisse des tarifs. Une situation intéressante pour la France.

Toutefois, d’une façon plus générale, la France demeure excédentaire en matière électrique. En janvier, elle a ainsi exporté 6.604GWH contre 3.120 GWH d’importations. La France enregistre par exemple un solde excédentaire avec la Suisse, l’Italie, la Grande-Bretagne ou encore la Belgique.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter