Boissons énergisantes : des cas d’urgences doublés en quatre ans

Une enquête du ministère américain de la Santé reprise aujourd’hui dans le Figaro révèle que le nombre de personnes ayant fréquenté les urgences des hôpitaux après avoir consommé une boisson énergisante a doublé ces autre dernières années. Les consommateurs étaient sujets à des crises d’anxiété, de tachycardie, voire dans les cas extrêmes, d’infarctus.

Pour la seule année 2011, 20.000 Américains auraient consulté les urgences d’un hôpital après avoir consommé une boisson énergisante, pour la plupart des adolescents ou jeunes adultes. D’une façon plus générale, la fréquentation des urgences pour des crises d’anxiété, de tachycardie ou même pour un infarctus, après avoir consommé une boisson énergisante, a doublé en quatre ans. Ces chiffres révélés par le département des addictions et de la santé mentale du ministère américain de la Santé confirment que la consommation excessive de boissons énergisantes constitue aujourd’hui outre-Atlantique un “problème grandissant de santé publique“.

3 canettes = 15 tasses de café

Pour Howard Mell, porte-parole du collège américain des urgentistes, interrogé par le Figaro, “de nombreuses personnes ne réalisent pas la puissance de ces trucs. Un malade qui est venu récemment aux urgences d’un hôpital de Cleveland a raconté en avoir bu trois canettes en l’espace d’une heure, soit l’équivalent de 15 tasses de café. Il en a été quitte pour une bonne grosse frayeur, heureusement pour lui. Mais s’il avait eu des problèmes cardiaques ou une maladie coronarienne, cela aurait pu lui causer de gros ennuis“.

En France, les boissons énergisantes, à base de taurine, de caféine ou de guarana font l’objet d’une surveillance de l’Anses, qui les déconseille pour l’heure aux seules femmes enceintes. Une trentaine d’effets secondaires ont toutefois été rapportés. Parmi eux, des crises cardiaques, des cas d’insuffisance rénale aiguë ou encore des cas d’épilepsie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter