EPR Flamanville : l’ASN lève ses réserves

Dans une note publiée hier sur son site Internet, l’Autorité de sûreté nucléaire annonce avoir “levé ses réserves” émises en 2009 et concernant le contrôle-commande de l’EPR de Flamanville.

A l’automne 2009, l’Autorité de sûreté nucléaire française avait émis des réserves sur la sûreté du contrôle-commande de l’EPR de Flamanville et avait alors demandé à EDF d’apporter des éléments de justification complémentaires ainsi qu’examiner des dispositions de conception différentes.

Dans une note publiée hier sur son site Internet, l’ASN annonce donc avoir “levé ses réserves“. “L’ASN considère que les évolutions apportées par EDF à l’architecture du contrôle-commande de l’EPR Flamanville 3 sont satisfaisantes et permettent de lever les réserves qu’elle avait posées en octobre 2009. Cette position se fonde sur l’analyse de son appui technique, l’IRSN, et l’avis du groupe permanent d’experts pour les réacteurs nucléaires“.

Selon le gendarme du nucléaire français, la nouvelle architecture du contrôle-commande de Flamanville  est désormais “apte à garantir la sûreté des systèmes utilisés pour gérer les situations d’incidents ou d’accidents et leur indépendance vis-à-vis des systèmes de contrôle utilisés pour exploiter l’installation en fonctionnement normal (…) EDF peut donc poursuivre le déploiement de ce système dont la conception détaillée sera analysée par l’ASN préalablement à l’autorisation de mise en service“.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter