Botulisme : d’autres produits contaminés

Un premier aliment à l’origine des cas groupés de botulisme du Vaucluse et de la Somme avait été identifié. Il s’agissait d’une conserve de tapenade d’olive verte aux amandes produite par l’établissement “La ruche” et vendue sous la marque « les délices de Marie-Claire ». Or, les analyses réalisées sur d’autres conserves du même établissement ont également révélé la présence, soit du germe clostridium botulinum, soit de la toxine botulique à l’origine de l’intoxication.

La tapenade verte aux amandes des “délices de Marie-Claire” , produite par l’établissement “La ruche” ne serait donc pas le seul produit contaminé par le germe clostridium botulinum,  ou de la toxine botulique, à l’origine des huit cas de botulisme constatés dans la Somme et le Vaucluse. Des analyses complémentaires ont en effet fait apparaitre une contamination d’autres produits de la marque.

Appel à la vigilance des consommateurs

L’enquête en cours a établi que les produits  fabriqués par cette entreprise sont commercialisés dans des épiceries et sur les marchés, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur mais aussi sur internet. Les autorités sanitaires ont alors demandé à l’entreprise « La ruche » de procéder au retrait, par précaution, de toutes les conserves fabriquées dans son établissement. De nombreux bocaux sont toutefois encore en circulation, faisant courir un risque sévère aux personnes qui en consommeraient. Les lieux d’achat étant réputés très touristiques, ils ont pu être achetés par des consommateurs de toutes régions de France ou d’autres pays.

Il est donc demandé à toute personne détenant une ou plusieurs conserves produites par l’établissement “La ruche” de Cavaillon commercialisé  sous les marques ?Les délices de Marie Claire?, “Terre de Mistral” et ?Les secrets d’Anaïs? de ne pas les consommer et de les rapporter sur le lieu d’achat.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter