Des espèces menacées au menu des cantines françaises

Après avoir mené l’enquête dans plusieurs villes françaises, l’ONG Bloom, qui lutte pour la préservation des océans et des espèces marines, a découvert que neuf cantines scolaires sur dix proposent des espèces menacées de poisson dans leur menu. Il n’est donc pas rare de voir des dorade sébaste ou des grenadier de roche, issus de la pêche en eau profonde, dans les assiettes des enfants.

L’ONG Bloom  a donc adressé aux trente plus importantes villes françaises, ainsi qu’aux vingt arrondissements parisiens, un questionnaire relatif aux espèces marines servies dans les cantines des écoles maternelles et élémentaires. Après examen des vingt réponses reçues, l’ONG a donc constaté que neuf villes sur dix servent aux enfants des poissons issus de la pêche en eau profonde. Or, cette pêche nécessite du matériel spécifique, comme des chaluts, accusés d’abimer les fonds marins.

“Complices” de la surpêche

Parmi les espèces les plus menacées par la surpêche, on retrouve au menu de la saumonette, de la dorade sébaste ou encore du grenadier de roche ou de la lingue bleue. “Les écoliers sont ainsi malgré eux complices de la surpêche, de l’extinction d’espèces et de la destruction de l’environnement marin“, déplore donc l’organisation dans son communiqué. L’ONG regrette également que les parents ne disposent d’aucune information quant à la provenance des poissons servis à leurs enfants le midi.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter