Nucléaire français: Henri Proglio se veut rassurant

En pleine tourmente nucléaire suite à la catastrophe japonaise, Henri Proglio se veut rassurant quant à l’état des centrales nucléaires françaises. Dans un entretien accordé au Figaro et publié aujourd’hui, le PDG d’EDF  affirme que ces dernières sont “en excellent état”.

Alors que la centrale de Fessenheim, plus vieille centrale du parc nucléaire français, suscite l’inquiétude parmi les populations riveraines, et se retrouve au c?ur du débat après la catastrophe japonaise de Fukushima,  Henri Proglio se veut de son côté très rassurant. Après avoir rappelé dans les colonnes du Figaro que les “centrales sont en excellent état“, il précise que “Fessenheim est la plus ancienne, mais comme les autres, elle a été modernisée en permanence“. “Si l’on compare nos installations entre leur mise en service et aujourd’hui, plus rien n’est pareil” ajoute-t-il.

1.000 milliards d’euros

Toutefois, en pleine tourmente nucléaire, le PDG d’EDF tient à rappeler que son entreprise “investit massivement dans les énergies renouvelables et le thermique“. Néanmoins, “reste que la France a fait à un moment précis le choix du nucléaire (…) Elle le fait avec rigueur et performance, ce qui n’est pas à la portée de tous les opérateurs“. Et de préciser, que le passage au “tout-renouvelable” représenterait pour la France un coût de “1.000 milliards d’euros“. Un chiffre qui donne à réfléchir…

Enfin, interrogé sur la probable hausse du tarif de l’électricité prévue le 1er juillet prochain, Henri Proglio la justifie par le fait qu’EDF “doit faire face à des investissements considérables : 8 milliards d’euros rien qu’en France en 2011“. Il teint tout de même dans le même temps à rappeler que “EDF propose les tarifs les moins chers en Europe“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter