Cécile Duflot dénonce l’opacité des convois de déchets nucléaires

Comme attendu, le passage du train transportant des containers de déchets radioactif issus d’une ancienne centrale italienne a provoqué de vives réactions au sein des associations anti-nucléaire et écologistes. Tôt ce matin, des manifestants, Cécile Duflot en tête, attendaient le convoi en gare de Villeneuve-Saint-Georges. L’occasion pour la secrétaire nationale d’EELV et adjointe au maire de la commune, de dénoncer l’opacité de ce type de transport.

Ces transports de déchets nucléaires en France dans le secret ne sont plus possible“, dénonçait Cécile Duflot tôt ce matin en gare de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, où le convoi de déchets nucléaires en provenance d’Italie devait emprunter les rails du RER. “Les usagers ne peuvent pas imaginer une seule seconde voyager à côté de déchets nucléaires alors que c’est la réalité (…) Ce qu’on demande, c’est une véritable transparence (…) Il doit y avoir une information de l’ensemble des autorités locales pour qu’on puisse savoir quand et pourquoi passent ces déchets nucléaires et quoi faire en cas de problème“, confiait-elle à l’AFP.

Selon le réseau Sortir du Nucléaire, le convoi comporterait 13 tonnes de déchets hautement radioactifs, issus de l’ancien réacteur de la centrale italienne de Garigliano. Ces déchets doivent rejoindre l’usine de retraitement de la Hague afin d ‘y être transformés. Il poursuivra donc sa route vers la gare de Valognes en passant par Versailles où des militants anti-nucléaire l’attendent également équipés de banderoles “un train de déchets nucléaires va traverser votre ville, étiez-vous au courant?

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter