Grippe et gastro ne lâchent pas prise

Contrairement à certaines idées reçues, le froid ne tue pas les virus. Grippe et gastro continuent de sévir en France malgré la vague de froid, et se maintiennent à un seuil épidémique.

Au lieu de tuer les virus, le froid aurait plutôt tendance à favoriser l’épidémie de grippe qui circule en France actuellement. Selon les Groupes régionaux d’observation de la grippe, les GROG, “il est habituel que le froid favorise l’épidémie grippale et les infections respiratoires (…) le virus grippal résiste mieux au froid qu’à la chaleur“.

Par ailleurs, “quand il fait froid, les gens se regroupent plus, ce qui favorise la dissémination des virus“. Ainsi, “les virus A et B co-circulent toujours, avec un prédominance du virus B chez les enfants et du virus A chez les 15-64 ans“.

Depuis 6 semaines, ce sont donc 1.587.000 personnes qui ont consulté leur médecin pour des symptômes grippaux et le seuil épidémique a été dépassé dans une vingtaine de régions.

Une gastro toujours présente mais en recul

Même scénario concernant la gastro-entérite qui a touché plus d’un million de personnes en cinq semaines. Sept régions particulièrement touchées dépassent encore le seuil épidémique, comme le confirme le réseau Sentinelles Inserm. C’est notamment le cas de la Picardie, du Languedoc-Roussillon, le Nord-pas-de-Calais ou encore la Corse. Toutefois, l’épidémie serait en recul en France métropolitaine.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter