Nouveau cas de dengue autochtone en métropole

Un second cas de dengue autochtone a été confirmé ce week-end en France métropolitaine. Il concerne un garçon de 18 ans vivant dans l’entourage du premier cas détecté. Le jeune garçon, ainsi que la première personne touchée, se portent bien.

Après la découverte d’un second cas de dengue autochtone dans la région niçoise, le ministère de la Santé a tenu à rappeler certaines mesures de prévention. Il explique notamment que le moustique responsable de la transmission de la maladie voyage peu autour de son lieu de naissance. “Chacun est en mesure d’avoir un impact important sur la transmissions de la maladie car le moustique voyage peu (25 à 50 mètres autour de son lieu de naissance)“, explique-t-il dans un communiqué officiel.

Grande vigilance à Nice

Les Niçois sont donc invités à la plus grande vigilance et doivent détruire les larves ainsi que tous les gîtes potentiels de reproduction de ce moustique tigre. Il s’agit donc de supprimer toute forme d’eau stagnante, à commencer par les soucoupes sous les pots de fleurs. Au-delà de ces mesures de prévention, le ministère de la Santé conseille également de se munir d’une bonne protection contre les piqûres de moustiques.

Le second cas confirmé concerne donc un garçon de 18 ans résidant à Nice et appartenant à l’entourage direct du premier cas détecté. L’Agence régionale de Santé Provence-Alpes-Côtes d’Azur précise que treize autres personnes ont été placées sous surveillance. Les autorités sanitaires estiment toutefois que le risque d’épidémie reste limité.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter