Les conseillers en environnement intérieur débarquent bientôt

Suite à l’appel à projets lancé en décembre dernier, 32 collectivités locales, établissements de santé et associations ont manifesté leur souhait de créer des postes de conseillers en environnement intérieur / habitat-santé au sein de leurs structures. Chantal Jouanno vient d’annoncer les candidats retenus.

Suite à l’appel à projets lancé en décembre dernier, 32 collectivités locales, établissements de santé et associations ont manifesté leur souhait de créer des postes de conseillers en environnement intérieur / habitat-santé au sein de leurs structures. Ces conseillers interviennent sur demande d’un médecin pour toute suspicion de pathologie liée à l’environnement intérieur (acariens, allergènes d’animaux domestiques, moisissures, formaldéhyde, composés organiques volatils?). Leur rôle consiste à faire un audit de la qualité de l’air à l’aide d’un questionnaire standardisé et à mesurer les polluants incriminés.

Au total, 18 candidatures ont été retenues et 11 équivalents temps plein seront subventionnés par le ministère de l’écologie à hauteur de 50%, sur 3 ans, pour un budget global d’un million d’euros. Les conseillers recrutés se rendront gratuitement au domicile de patients afin de les aider à améliorer leur environnement intérieur.

Qualité de l’air intérieur

Le succès de cet appel à projets, une des douze actions phares du deuxième plan national santé-environnement, montre l’intérêt croissant des acteurs locaux pour la problématique de la qualité de l’air intérieur. Un comité de pilotage sera chargé de suivre cette action et de réfléchir aux conditions de sa pérennisation. Je suis convaincue que des démarches comme celle-ci sont appelées à jouer un rôle croissant dans nos politiques de prévention,” commentait Chantal Jouanno.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter