Thon rouge : un militant de Greenpeace harponné

A l’occasion d’une opération de protestation contre la pêche au thon rouge menée par Greenpeace  au large de Malte vendredi, un militant de l’association écologiste a été harponné à la jambe, lors d’une violente altercation.

Alors que des zodiacs de Greenpeace tentaient d’empêcher des pêcheurs français au thon rouge de pratiquer leur activité, une violente altercation a eu lieu entre les protagonistes. Alors que les activistes de Greenpeace tentaient d’abaisser le filet du thonier senneur, un militant britannique, Frank Huston, a été grièvement blessé à la jambe par un harpon. Selon l’organisation écologiste, “ses jours ne sont pas en danger, mais il est gravement blessé“.

Si de son côté, Greenpeace évoque une “agression” des pêcheurs français, expliquant que des navires “ont foncé sur les zodiacs de l’association et les ont abordés avec des couteaux attachés au bout des lances“, de son côté le Comité national des pêches précisait sur France 24 que “les pêcheurs français ont bien été attaqués par les militants de Greenpeace casqués, équipés et engagés dans une action violente : la destruction de l’outil de travail“.

15 jours pour vivre

Pour Bertrand Wendling, directeur général de la Sathoan, organisation représentant les intérêts de plusieurs thoniers sétois, dont Jean-Marie Avallone, à qui appartient le navire pris à parti, “la pêche au thon rouge est une activité fortement encadrée, elle est totalement légale et autorisée. Il est hors de question qu’on empêche les gens qui sont en mer et qui n’ont que 15 jours pour vivre, parce que la campagne de pêche dure du 15 mai au 15 juin et jusqu’à présent, les bateaux étaient complètement coincés” pour cause de mauvais temps.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter