Bisphénol A : la FDA américaine mène l’enquête

Après le Canada qui a classé la substance comme toxique depuis 2008, ce sont désormais les autorités sanitaires des Etats-Unis qui s’intéressent au Bisphénol A, substance que l’on retrouve dans les biberons de nos enfants, mais également dans des bouteilles d’eau ou des canettes.

A l’inverse de son voisin canadien, la Food and Drug Adminstration, FDA, autorité américaine en charge des denrées alimentaires et des médicaments, avait déclaré le Bisphénol A, BPA, sans danger en 2008. Mais, au regard d’une nouvelle étude, la FDA s’inquiète désormais des possibles risques toxicologiques du BPA pour le cerveau et la prostate des foetus et des plus jeunes enfants.

Limiter l’exposition des plus jeunes

La FDA a donc lancé de nouvelles recherches plus approfondies sur cette substance avec comme objectif de “clarifier des incertitudes concernant les risques présentés par le BPA“. Dans l’attente du résultat de ces recherches, au nom du principe de précaution, la FDA a mis en place des mesures visant à limiter les risques d’exposition des plus jeunes au BPA, notamment par l’alimentation.

Déjà, depuis mars 2009, des industriels américains avaient décidé de plus intégrer de BPA dans la fabrication de leurs biberons et récipients contenant des aliments pour bébés.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter