Eau : Chantal Jouanno fait la chasse au gaspi

Chantal Jouanno 2Dans un entretien accordé au “Journal du dimanche” hier, Chantal Jouanno s’en est pris aux collectivités  qu’elles somment de régler leurs problèmes de fuites d’eau, qui atteindraient plus du tiers de l’eau distribuée, dans certaines villes comme Nîmes ou Avignon.

Quand vous apprenez que les pertes représentent en moyenne 25% de l’eau mise en distribution en France, c’est souvent difficile à croire” déclarait hier la secrétaire d’Etat à l’Ecologie dans les colonnes du journal du dimanche. “Remplacer une canalisation coûte plus cher que de colmater une jointure, ce qui n’engage pas à faire les travaux nécessaires, hélas” ajoute-t-elle. “Les collectivités ont l’obligation par la loi de rechercher les fuites (…) Nous prévoyons de leur demander de ramener leur taux de perte à 15%, voire moins dans les zones urbaines denses“.

Nîmes, Avignon, Rouen, Amiens et Toulon

Selon l’enquête réalisée par le JDD, ces pertes dans les réseaux de distribution d’eau peuvent atteindre jusqu’à 41% du volume total,  par exemple dans la ville de Nîmes. Le journal a même constitué une liste des communes qui gaspillent le plus d’eau. Arrive donc en tête la ville de Nîmes, devant Avignon, Rouen, Amiens et Toulon. Au tableau d’honneur, Paris qui ne compte que 3,5% de pertes sur son réseau , Rennes avec 5% et Reims et Tours a égalité avec 10% de pertes.

Interrogées, les compagnies de distribution d’eau comme Veolia Eau ou la Lyonnaise des Eaux jugent les élus locaux responsables de cet état de fait.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter