GES : Obama veut montrer l’exemple

Barack ObamaBarack Obama aimerait que son administration se montre exemplaire dans la lutte contre le réchauffement climatique. Dans cette optique, le président américain a singé hier un décret demandant à toutes les agences gouvernementales de se fixer des objectifs en matière de réduction des émissions.

C’est donc une grande première dans l’administration américaine. Le gouvernement n’avait en effet encore jamais adressé une telle directive a son administration. Cette dernière s’appliquera donc aux bâtiments gouvernementaux, aux flottes automobiles ainsi qu’aux moyens de transports utilisés par les fonctionnaires pour se rendre à leurs bureaux.

Concrètement, les agences fédérales disposent de 90 jours pour transmettre à la Maison Blanche la quantité d’émissions de gaz à effet de serre qu’elles comptent réduire d’ici 2020. Dans un communiqué, Barack Obama explique que “en tant que plus gros consommateur d’énergie de l’économie américaine, le gouvernement fédéral peut et doit montrer l’exemple lorsqu’il s’agit de trouver des manières innovantes de réduire les émissions de gaz à effet de serre“.

Quotas obligatoires peu probables

Cette mesure constitue une démonstration de la bonne volonté des Etats-Unis à quelques semaines du sommet de Copenhague.  Obama souhaiterait même aller plus loin avec l’adoption d’une loi fixant des quotas obligatoires mais il semble peu probable que le Congrès ne se prononce avant l’ouverture des discussions dans la capitale danoise. Le texte du Sénat obligerait les raffineries, les usines et les centrales à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 20% d’ici 2020 et d’environ 80% d’ici 2050.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter