Pierre Gadonneix se d�clare “pr�t � continuer”

edf_gadonneix_pierre.JPGL’alliance annonc�e entre Siemens et Rosatom repr�sentera “un vrai concurrent” d’EDF et d’Areva dans les r�acteurs nucl�aires de 3e g�n�ration, reconna�t Pierre Gadonneix, dans un entretien accord� au Monde. Le patron fran�ais d�clare par ailleurs que l’une des priorit�s pour EDF est notamment de “prolonger la dur�e de vie des r�acteurs actuels”.

Le partenariat entre l’allemand Siemens et le russe Rosatom va constituer “un vrai concurrent” pour EDF et Areva dans l’industrie nucl�aire, d�clare le patron de l’�lectricien historique fran�ais. Alli� avec Areva NC, Siemens a annonc� fin en janvier la fin de sa coop�ration avec le groupe nucl�aire fran�ais, pour se tourner vers le russe Rosatom.

Face � cette nouvelle concurrence, Pierre Gadonneix “souhaite que l’on cr�� un club de producteurs d’�lectricit� qui ont choisi ce r�acteur (EPR) et qui le construisent en partenariat avec nous“. En parall�le, Pierre Gadonneix affirme vouloir nouer un partenariat avec l’allemand EON sur le projet de r�acteur nucl�aire de 3�me g�n�ration (EPR) de Penly en Seine-Maritime.

Prolonger la dur�e de vie des vieilles centrales

Par ailleurs, le patron d’EDF estime dans le quotidien fran�ais que “dans l’imm�diat, la priorit� est de prolonger la dur�e de vie des r�acteurs actuels“, en attendant le renouvellement du parc nucl�aire fran�ais. Pour ce faire, Pierre Gadonneix souligne qu'”il faut d�montrer � l’Autorit� de s�ret� nucl�aire (ASN) que l’on peut investir en toute s�ret� dans un allongement de leur dur�e d’exploitation de dix ou vingt ans“, pour 400 millions d’euros par r�acteur.

Interrog� sur ses intentions, Pierre Gadonneix, 66 ans, se d�clare “pr�t � continuer” � la pr�sidence d’EDF. Son mandat arrivera � �ch�ance � l’automne 2009.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter