Des mesures concrètes sur l’efficacité énergétique

ampoule_basse_consommation.JPGLe Conseil Energie de l’Union européenne, présidé hier par Jean-Louis Borloo vient d’adopter avec succès des mesures concrètes sur l’efficacité énergétique des produits de grande consommation.

Au total, l’ensemble de ces mesures permettra d’économiser 130 TWh (1 TWh = 1 milliard de kWh) à l’échelle de l’Union européenne en 2020, soit l’équivalent d’1/4 de la consommation électrique annuelle de la France. Avec cette première série de mesures, 52 Mt de CO2 seront économisés, soit 11 % de l’effort total de réduction des gaz à effet de serre en 2020 par rapport à 2005, pour les secteurs soumis au système d’échange de quotas, pour toute l’Union européenne. Cette économie représente également 19 % de l’effort à faire pour l’Union Européenne pour la même période, pour les autres secteurs (agriculture, transport, bâtiment).

C’est une véritable révolution verte qui est en marche. Les objets de notre quotidien vont évoluer pour réduire notre facture énergétique” s’est félicité Jean-Louis Borloo.

Première série de mesures 

La première série de mesures définitivement adoptée aujourd’hui s’appliquera aux nouveaux appareils fabriqués et mis en vente progressivement à partir de 2009 :

– Les ampoules à la maison

4,2 milliards d’ampoules concernées en Europe. Ces ampoules consomment près de 112 TWh en 2007, et si on ne fait rien 135 TWh en 2020. Le calendrier du retrait des lampes à incandescence sera le suivant : en 2009, retrait à la vente des lampes de 100 W, en 2010 pour les 75 W, en 2011 pour les 60 W et 2012, pour les 40 et 25 W. L’application de cette obligation permettra d’économiser près de 40 TWh.

En France, afin d’appliquer l’engagement du Grenelle Environnement relatif aux ampoules incandescence, Jean-Louis Borloo a signé au mois d’octobre une convention avec les distributeurs, Récylum, EDF et l’ADEME. Cette convention prévoit déjà un calendrier de retrait des ampoules à incandescence très volontariste : en 2009 retrait des ampoules de 100 W et de 75 W, en 2010 les 60 W, en 2011 les 40 W et en 2012 pour les 25 W.

– Limitation de la veille des appareils à 1W

Cela concerna 4,6 milliards d’appareils dans les foyers et au bureau (TV, ordinateurs, magnétoscopes, radios réveils…). Cette décision mettra tous les appareils à 1 W en mode veille en 2010 et 0,5 W en 2012.

– Les décodeurs numériques

Les performances varient aujourd’hui de 3 W à 20 W pour le pire. La consommation des décodeurs numériques simples (TNT) sera limitée à 1 W dans l’année qui suivra la publication du règlement, puis 0,5 W au bout de 3 ans. La réduction de consommation équivaut à deux fois la consommation annuelle d’électricité des habitants de Paris et à une économie de 4 millions de tonnes CO2.

L’éclairage des rues et des bureaux : 1,6 milliard de lieux sont concernés. La consommation annuelle de 200 TWh sera réduite de 40 TWh en 2020, soit une très importante économie sur la facture des entreprises et des collectivités locales.

– Les chargeurs

Pour les ordinateurs, les lecteurs MP3, les téléphones portables… D’ici 2010, les fabricants d’appareils devront s’aligner sur les produits les plus performants existants aujourd’hui, dans une seconde étape en 2012, les fabricants devront revoir la conception de leurs produits pour devenir plus économes en  énergie. Cette mesure devrait conduire à une économie de 9 TWh et de 3,6 Mt CO2.

Seconde liste 

Une deuxième liste de produits a été adoptée et arrêtée à l’unanimité hier. Sont concernés dans les 18 prochains mois les produits suivants pour lesquels les économies d’énergie varieront, selon les produits, de 20 % à 60 % :

. les machines à laver le linge et les lave-vaisselles,
. les réfrigérateurs et les congélateurs,
. les sèche-linges,
. les chauffe-eaux,
. les chaudières,
. les systèmes de climatisation et de ventilation
. les fours électriques et les micro-ondes,
. les machines à café et les grille-pains,
. les lecteurs et enregistreurs DVD vidéo, les consoles de jeux,
. les aspirateurs.

De plus, le Conseil a décidé aujourd’hui, à l’unanimité, d’étendre cette approche aux produits liés à l’énergie, les fenêtres, les produits d’isolation….

Le vote positif du Parlement européen est attendu début 2009 sur ces trois paquets de mesures.

Alléger la facture

Aujourd’hui, les produits consommateurs d’énergie sont partout dans notre vie, du matin au soir, du radio réveil à la télévision, de la machine à café au grille pain, du téléphone portable à internet. Tous les gestes de la vie courante consomment de l’énergie. A partir de 2010, les mêmes gestes utiliseront beaucoup moins d’énergie pour le même service rendu, avec une facture allégée“, a rappelé Jean-Louis Borloo.

Avec le Grenelle Environnement et les 2 lois qui le mettent en ?uvre, la France est à la pointe de ce combat pour la Planète : Jean-Louis Borloo, Président des Conseils européens de l’énergie et de l’environnement, se félicite de ces mesures qu’il a soutenues auprès des 27 pays européens.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter