Jean-Louis Borloo veut lancer un “keynésianisme vert”

jean_louis_borloo.JPGInterrogé par le quotidien Les Echos, Jean-Louis Borloo se veut optimisme malgré le ralentissement économique. Au contraire, il considère que la croissance verte sera la clé d’une relance globale de l’économie.

Pour le ministre de l’écologie, les grandes ambitions issues du Grenelle ne sont pas remises en cause par la nouvelle conjoncture économique qui s’installe. Selon Jean-Louis Borloo, il s’agit de construire “un nouveau concept de keynésianisme vert“, qui devrait créer “plus de 500.000 emplois entre 2009 et 2020“.

Optimiste et volontariste, Jean-Louis Borloo voit par exemple dans le programme de rénovation thermique du bâtiment, un formidable vivier d’emplois. Selon le ministre de l’écologie, les travaux d’isolation, d’installation de fenêtres, ou de chauffe-eau solaires ne sont pas des emplois délocalisables et pourraient créer des milliers d’emplois.

Charges en moins

Selon le créateur du Grenelle, l’ensemble de mesures, prêtes à être mises en oeuvre, vont créer de l’activité. “Prenez le programme de rénovation thermique du bâtiment. Il permettra à long terme de renforcer l’indépendance énergétique de la France. Et pour les citoyens, les administrations et les collectivités locales qui accepteront d’investir, ce sera des charges de chauffage en moins“.

Evoquant le dispositif prévu pour les particuliers, le ministre annonce que “les négociations sont en cours avec des banques pour que les Français puissent bénéficier, dès février, d’un prêt à taux zéro, l’« éco-PTZ »“. Il précise que “ce prêt allant jusqu’à 30.000 euros sera accordé sans conditions de ressources, et les ménages pourront en même temps bénéficier du crédit d’impôt développement durable”.

Rénovation thermique des HLM

Jean-Louis Borloo précise également que “le programme de rénovation thermique des HLM va, lui aussi, démarrer très rapidement grâce au prêt hyperbonifié de la Caisse des Dépôts, d’un montant de 12.000 euros par logement au taux de 1,9 %. Pour les années 2009-2010, nous envisageons une enveloppe d’au moins 1,2 milliard pour rénover 100.000 logements“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter