Energies renouvelables : J.L Borloo souhaite que la France ait un coup d’avance

jean_louis_borloo.JPGJean-Louis Borloo présente aujourd’hui son “Plan national de développement des énergies renouvelables”. Il explique ce matin dans les colonnes du “Parisien – Aujourd’hui en France” qu’il souhaite que ces énergies représentent au moins 23% de la consommation nationale d’ici 2020.

Le ministre de l’Ecologie veut donner un coup d’accélérateur à la filière des énergies renouvelables et notamment solaire. Jean-Louis Borloo précise que son plan devrait permettre que la France ait “un coup d’avance dans le solaire et la géothermie“. Pour faciliter le développement de ces énergies, “les procédures administratives seront simplifiées afin d’encourager les particuliers” à installer des panneaux photovoltaïques ou encore des chauffe-eaux solaires.

De 45 à 57 centimes d’euro le KW

Les sociétés qui choisiront d’installer des panneaux photovoltaïques sur leurs toits bénéficieront à l’avenir d’un tarif de rachat par EDF particulièrement intéressant. Au lieu des 30 centimes d’euro le KW attribués aux particuliers, les entreprises pourront revendre leur électricité 45 centimes d’euro le kiowattheure à EDF. Un tarif très incitatif qui devrait susciter l’intérêt de beaucoup d’entrepreneurs.

Et ce n’est pas tout. Pour encourager l’intégration des panneaux dans les constructions, et préserver au maximum l’architecture, le tarif de rachat obligatoire sera survalorisé à 57 centimes d’euro le kWh pour les contrats signés en 2008 par les entreprises, lorsque les panneaux photovoltaïques sont directement intégrés au bâti, et donc non posé de manière classique sur la toiture (énergie valorisé à 30 centimes d’euro pour les particuliers). Cette mesure figure parmi la cinquantaine de dispositions intégrées dans le Plan national qui devrait booster la filière solaire en France.

Solaire encore quasi-inexistant dans l’entreprise

Malgré des surfaces disponibles très importantes, le solaire est encore très peu présent dans les entreprises. Selon les chiffres du syndicat des énergies renouvelables (SER), seulement 4% du parc photovoltaïque français, qui représente une puissance installée de 70 MW, serait issu de panneaux posés sur des bâtiments d’entreprises. La naissance d’un tarif d’achat spécifique, destiné aux entreprises et particulièrement attractif, devrait intéresser à l’avenir beaucoup d’entrepreneurs… et accessoirement lancer véritablement la filière du solaire en France.

Le plan qui sera annoncé aujourd’hui par Jean-Louis Borloo à l’occasion de la première semaine des énergies renouvelables du bâtiment et de la maîtrise de l’énergie au CNIT – La Défense,  prévoit donc l’économie de “20 millions de tonnes de pétrole par an d’ici à 2020“, et ce, afin “de rattraper notre retard et d’avoir un coup d’avance sur nos voisins dans certains domaines comme le solaire et la géothermie“.

Créateur d’emplois

Cela engendrerait la création “entre 200.000 et 300.000 emplois d’ici 2020“, ajoute le ministre.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter