La crise ne doit pas faire oublier le réchauffement climatique

Jose_Manuel_Barroso.JPGSamedi, à l’issue du Sommet Asie-Europe qui se tenait à Pékin, José Manuel Barroso a appelé à ne pas oublier, malgré la crise financière, les engagements pris pour combattre le changement climatique.

Le président de la Commission européenne a précisé que “la crise financière n’est pas une raison et ne devrait pas être un prétexte pour repousser nos engagements en matière de lutte contre le changement climatique (…) Ce n’est pas parce qu’il y a une crise financière que la menace du changement climatique disparait“.

Les participants de ce Sommet Asie-Europe ont toutefois adopté lors de ces deux jours de discussion, la “Déclaration de Pékin sur le développement durable”, déclaration dans laquelle est abordée la question du changement climatique.

Vision commune

Lors de la publication de cette déclaration publiée samedi, les protagonistes de ce Sommet ont ajouté “nous soulignons le besoin d’une vision commune pour une action de coopération à long terme, y compris d’un objectif global à long terme de réduction des émissions“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter