CO2 : “Il est temps d’agir”

CO2.jpgL’Agence internationale de l’énergie, AIE, a lancé hier un appel urgent pour le développement rapide des technologies de captage et de stockage du CO2. Pour l’agence, le rôle de ces techniques sera primordial dans la sauvegarde du climat.

Pour le directeur exécutif de l’AIE à Paris, Nobuo Tanaka, “les émissions de CO2 vont augmenter de 130% d’ici 2050 si de nouvelles politiques de l’énergie ne sont pas mises en place“. Ainsi, selon lui, le captage et le stockage du CO2 (CSC) sont des technologies clés afin de réduire ces émissions de carbone.

Si le Giec estime pour sa part qu’une diminution de moitié des émissions de CO2 liées à l’énergie est nécessaire d’ici 2050 afin de limiter la hausse des températures, l’AIE pense que le CSC pourrait contribuer à près de 20% dans cette diminution.

100 années de stockage

Quant à la place nécessaire pour ces techniques de captage et de stockage, l’AIE estime qu’il y a de quoi stocker environ 100 années d’émissions de carbone dans les sites actuellement identifiés à travers le monde.

Pour être efficace, l’AIE estime néanmoins qu’il faut aller vite. “Les dix prochaines années seront essentielles“. Ainsi, alors qu’au sommet de Hokkaido en 2008, les pays du G8 avaient annoncé que 20 projets de démonstration de CSC à grande échelle devaient être lancés d’ici 2010, l’Agence regrette que les niveaux d’investissements actuels “sont loin de ceux attendus pour ces objectifs“. “Il est temps d’agir” selon Nobuo Tanaka.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter