Pas de contamination radioactive des vignobles du Tricastin

Vigne.JPGSelon une information de l’organisme Inter-Rhône, l’analyse des vignobles de l’appellation d’origine contrôlée des Coteaux du Tricastin n’auraient révélé aucune trace de contamination radioactive, suite aux fuites détectées dans la centrale voisine cet été.

Christophe Riou, le directeur du laboratoire d’analyses d’Inter-Rhône, expliquait hier à l’AFP, “nous avons mené une étude sur tout le vignoble en prélevant des raisins dans dix parcelles témoins, même celles éloignées de la centrale, et les échantillons ont été confiés à un laboratoire spécialisé du CNRS à Nantes qui a relevé des traces d’uranium de l’ordre de 0,2 microgramme. Pour comparaison, le seuil d’alerte pour l’eau potable est de 15 microgrammes“.

Une étude récente menée dans des vignes en Allemagne avait fait apparaître une valeur moyenne de O,5 microgramme dans les raisins. On est donc dans des valeurs proches de celles que l’on trouve naturellement” ajoute-t-il.

Une nouvelle série d’analyses sera néanmoins réalisée dans une quinzaine de jours, sur les moûts de raisin actuellement en train d’être vendangés.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter