British Energy : EDF aurait décidé de ne rien décider

edf.jpgRéuni hier, le Conseil d’administration de l’électricien français aurait finalement remis sa décision à plus tard sur le dossier British Energy. Sans communication officielle sur cette opération, les rumeurs circulent toujours.

Selon des informations collectées par Reuters, annoncé comme décisif, le Conseil d’hier n’a pas apporté de rebondissements dans le feuilleton de la reprise de l’opérateur nucléaire britannique. “Il n’y a pas eu de décision“, aurait laissé filtrer Une porte-parole de l’entreprise n’a pas souhaité faire plus de commentaire.

Sans communication officielle de la part des acteurs du dossier et notamment d’EDF, les rumeurs vont toujours bon train dans cette affaire. On sait que Pierre Gadonneix se montre toujours favorable à cette acquisition. La question principale est celle du prix. Le patron d’EDF a tenu à souligné mardi que cette opération était toujours d’actualité mais pas à “pas à n’importe quel prix“.

Pour rappel, British Energy avait accepté l’offre d’achat d’EDF le 31 juillet dernier, autour de 15 milliards d’euros, mais l’acqusition avait achoppé sur le refus de deux gros actionnaires du groupe britannique qui avait jugé le prix insuffisant, préférant une option alternative avec Centrica.

Discussions toujours en cours

Toujours en discussions depuis, le projet d’EDF bénéficie toujours du soutien de Londres, favorable à la reprise de ses vieilles centrales nucléaires par le spécialiste français de l’électricité. Selon des informations publiées mercredi par l’agence Dow Jones Newswires, répercutées par La Tribune, British Energy aurait accepté de manière informelle de recommander une offre améliorée d’EDF, dont le conseil d’administration devait décider lundi prochain s’il la formaliserait ou non.

Interrogée par l’AFP, une porte-parole de British Energy aurait indiqué “ne pouvoir rien confirmer“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter