Les ressources en eau de l’Hymalaya menacées

Himalayas_tibet.JPGA l’occasion de la Semaine internationale de l’eau qui se tient depuis le début de la semaine à Stockholm, les experts réunis s’inquiètent des changements climatiques qui menacent les ressources en eau de la région himalayenne et par voie de conséquence, la subsistance de 1,3 milliards de personnes.

Selon Mats Eriksson, le responsable du programme pour la gestion de l’eau au Centre international du développement intégré des montagnes, “les glaciers de l’Hymalaya reculent plus rapidement que partout ailleurs dans le monde (…) jusqu’à 70 mètres par an“. En cause, le réchauffement climatique qui est beaucoup plus important dans cette région du monde. Les températures sur le plateau tibétain ont augmenté de 0,3 degré par décennie, soit le double de la moyenne mondiale.

Ce phénomène n’est donc pas sans impact sur les disponibilités en eau dans une région où glaciers et neige contribuent à 50% de l’eau qui coule des montagnes et alimente neuf des plus grandes rivières d’Asie. Par ailleurs, la chaîne himalayenne constitue une source d’eau très importante pour les 1,3 milliards de personnes vivant dans la région.

Inquiétant à long terme

La neige et la glace fondent, fournissant une source très importante d’eau fraîche pour l’irrigation, l’énergie et l’eau à consommer en aval” explique Xu Jianchu, directeur du Centre pour les études de l’écosystème montagnard en Chine. La fonte importante de ces glaciers constituent donc à court terme plutôt une bonne nouvelle pour les populations locales. Mais les conséquences à long terme sont inquiétantes.
Les glaciers ayant d’énormes capacités de conservation de l’eau, si les niveaux d’eau augmentent avec la fonte de la glace, à long terme, la disparition de ces glaciers devrait conduire à réduire l’eau disponible en aval et donc menacer la subsistance des populations.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter