• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Eau
  • >
  • Un barrage souterrain permet d’alimenter 80.000 Indonésiens en eau potable

Un barrage souterrain permet d’alimenter 80.000 Indonésiens en eau potable

allemagne_1.jpgDes scientifiques de l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT) ont mis en place, dans une grotte karstique de l’île indonésienne de Java, un barrage souterrain comportant une installation hydroélectrique intégrée. Ils ont testé avec succès cet aménagement fin juillet. Grâce à ce projet, qui constitue une première mondiale, les scientifiques veulent lutter contre la pénurie d’eau qui touche le sud de l’île : à partir de l’année prochaine, l’installation devrait livrer de l’eau potable à 80.000 personnes.

La région karstique de Gunung Kidul sur la côte sud de Java est l’une des régions les plus pauvres de l’île. A la saison des pluies, l’eau s’infiltre très rapidement dans le sol et s’amasse dans un système de grottes souterraines. “C’est ce réservoir d’eau naturel que nous avons exploité avec la centrale électrique souterraine“, explique le Prof. Franz Nestmann, chef de projet à l’Institut sur l’eau et le développement des eaux (IWG) de l’Université de Karlsruhe.

Les technologies que le Prof. Nestmann et ses collègues ont développées sont adaptées à la nature et aux populations locales. Il s’agit d’un projet modèle, qui pourrait être étendu à d’autres zones karstiques du monde entier, comme le Laos, la Thaïlande ou le Sri Lanka. Le projet est soutenu depuis 7 ans par le Ministère fédéral de l’enseignement et de la recherche (BMBF) et se caractérise par des coopérations entre chercheurs indonésiens et allemands et partenaires industriels des deux pays. En tout, les financements du BMBF s’élèvent à 3 millions d’euros.

Plus de 1.000 litres par seconde s’écoulent à travers la grotte de Bribin, même en période de sécheresse – nous avons trouvé ici le lieu idéal pour construire la centrale électrique“, explique le Dr. Peter Oberle de l’IWG. La pression de l’eau actionne des turbines qui sont reliées par un engrenage à des pompes d’alimentation. Celles-ci envoient une partie de l’eau 200 mètres plus haut dans un réservoir. Avec la réussite du test, le principal enjeu du projet a été surmonté. Le Dr. Oberle poursuit : “nous savons maintenant que la grotte retient effectivement l’eau et que nous atteignons la hauteur de barrage nécessaire de 15 mètres.”

L’alimentation de 80.000 personnes

Au cours des prochains mois, les ingénieurs vont compléter l’installation de pompage et étendre le système de canalisation. Pour la prochaine période sèche, à partir de mai 2009, l’installation devrait être complètement en activité et alimenter alors 80.000 personnes à hauteur de 70 litres par jour et par personne. “Jusqu’à présent, les habitants disposent en période sèche de 5 à 10 litres pour la toilette, les tâches ménagère et le bétail. Un Allemand utilise en moyenne 120 litres pour cela“, commente le Dr. Muhammad Ikhwan de l’IWG. La région de Gunung Kidul compte environ 260.000 habitants.

La coopération des différents partenaires du projet devrait se poursuivre au-delà des travaux dans la grotte de Bribin. Le BMBF vient en effet d’accorder des fonds à un nouveau projet de gestion intégrée des ressources en eau, dans le cadre duquel l’Université et le centre de recherche de Karlsruhe travailleront à l’exploitation des ressources souterraines en eau de même qu’à la distribution de l’eau, la qualité de l’eau et le traitement des eaux usées.

De plus, les experts en génie hydraulique souhaitent tester un second concept de captage d’eau, particulièrement adapté aux cavités à forte pente.

BE Allemagne numéro 399 (20/08/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55722.htm

  • facebook
  • googleplus
  • twitter