Les producteurs de soja contestent une étude américaine

Soja.jpgUne étude médicale américaine publiée récemment révélait que la consommation massive de produits à base de soja pouvait affaiblir la qualité du sperme. Les producteurs américains de soja se rebiffent, contestant la méthodologie ainsi que l’interprétation de l’étude qui a été faite.

Selon l’étude réalisée par des chercheurs de la Harvard School of Public Health, les isoflavones contenus dans le soja qui imitent l’action de l’oestrogène, sont un frein à la production de sperme. L’association des producteurs américains de soja fait alors savoir dans un communiqué que cette étude “contredit les recherches du National Institute of Health dans lesquelles l’assimilation de quantités contrôlées d’isoflavones issues du soja n’avaient pas d’effet sur la quantité, la qualité, la mobilité du sperme“.

L’exemple des Asiatiques

A titre d’exemple, les producteurs de soja soulignent que “des générations d’Asiatiques ont régulièrement consommé du soja sans problème de fertilité et que les pays asiatiques ont produit des enfants en très bonne santé (…) depuis des siècles“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter