GDF Suez : un député PS vient gâcher la fête

Francois_brottes.JPGEn ce jour de fusion pour GDF et Suez, le député PS de l’Isère, François Brottes tente de gâcher la fête en évoquant une plainte au pénal contre Albert Frère, actionnaire de Suez pour “prise illégale d’intérêt”.

En effet, le 25 juin dernier, la juge Françoise Desset a été chargée d’instruire la plainte d’un homme d’affaire belge, Jean-Marie Kuhn, accusant le milliardaire belge Albert frère, actionnaire de Suez, d’avoir été avantagé par les pouvoirs publics dans deux opérations financières qui lui auraient permis de se renforcer dans le capital du groupe énergétique.

François Brottes, député PS de l’Isère a donc décidé d’écrire au premier ministre François Fillon, lui signifiant que “sans préjuger de la décision de justice (…) il apparait difficile d’opérer la fusion de GDF avec Suez alors que des accusations aussi lourdes pèsent sur l’un des principaux actionnaires de Suez“. Le député rappelle que la plainte “vise des faits de prise illégale d’intérêt, d’escroquerie et d’abus de confiance“.

La juge tranchera

Le député interroge alors dans son courrier, repris par l’AFP, le Premier ministre, lui demandant de “quelles garanties dispose le gouvernement pour engager la fusion, et donc la perte de contrôle de l’Etat, dans de telles conditions d’incertitudes“.

Jean-Marie Kuhn a déposé une plainte de 11 avril dernier avec constitution de partie civile entrainant la désignation d’un juge d’instruction. Le Parquet a estimé de son côté la plainte irrecevable au motif que certains éléments de la plainte étaient prescrits, invoquant également le manque de qualification légale ou l’absence de préjudice personnel du plaignant. Il s’est alors prononcer pour un refus d’informer cette affaire. C’est donc à la juge de prendre la décision d’entamer des investigations ou bien de clore l’affaire par un non-lieu.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter