EDF exploite les courants des marées

edf.jpgEDF vient de décider la construction du premier projet pilote de ferme hydrolienne en France pour produire de l’électricité à partir de l’énergie contenue dans les courants de marées. Ce sont ainsi 3 à 6 hydroliennes, d’une capacité totale de 4 à 6 MW, qui seront installées et raccordées au réseau d’électricité dès 2011 au large de Paimpol (Côtes d’Armor), dans une zone où l’intensité des courants atteint des niveaux parmi les plus élevés d’Europe.

Cette première mondiale représente l’aboutissement de plus de 4 années de concertation et d’études sur les côtes bretonnes et normandes. Le choix du site de Paimpol-Bréhat s’est imposé au regard de critères techniques et économiques. En outre, l’accueil du projet, porté par les décideurs locaux, fait l’objet d’un fort consensus de la part des élus, des associations de protection de l’environnement et de tous les acteurs de la mer.

L’installation de ce démonstrateur permettra de tester la technologie en conditions réelles, d’en apprécier la rentabilité et d’établir un cadre administratif et juridique susceptible de favoriser le développement d’une filière française.

Une énergie propre et prévisible

En effet, l’énergie des courants des marées n’émet pas de gaz à effet de serre et présente l’avantage d’être totalement prévisible. Cette nouvelle source d’énergie pourrait donc, à long terme, contribuer significativement à la production d’électricité d’origine renouvelable, en particulier au Royaume-Uni et en France, qui concentre à elle seule 80 % du potentiel européen hydrolien, soit une production d’électricité de 10 millions de MWh par an.

Pour Pierre Gadonneix, Président Directeur Général d’EDF, “EDF, qui est, grâce à l’énergie nucléaire et hydraulique, l’énergéticien le moins émetteur de CO2 en Europe, fait du développement des énergies renouvelables une de ses priorités. Ce projet de ferme hydrolienne, qui s’inscrit dans ce cadre, répond en cela aux travaux du Grenelle de l’Environnement. Les énergies marines constituent en effet une source d’électricité sûre et inépuisable, susceptible de contribuer à répondre aux besoins grandissants en énergie des populations et aux engagements internationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre”.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter