Pollution du sol après le crash d’un Mirage

Mirage_2000_N.JPGUn Mirage 2000-N, un avion militaire, s’est écrasé dans les Côtes-d’Armor il y a quelques jours de cela. Au delà du drame, ce type d’accident engendre une pollution des sols non négligeable.

Un Mirage 2000-N s’est “crashé” dans un champ des Cotes-d’Armor il y a un peu plus d’une semaine de cela. Les deux pilotes sont parvenus à s’éjecter, mais l’appareil a explosé en touchant le sol provoquant le déversement du kérosène contenu dans le réservoir.

Le lieutenant-colonel Philippe Sabot, de la base militaire de Chateudun, confiait au quotidien Ouest-France, “ce type d’accident engendre inévitablement une pollution. Une quantité non négligeable de kérosène s’est infiltrée dans le sol. Nous allons procéder au remplacement de toute la terre contaminée, avec l’aide de la carrière de Saint-Lubin de Plémet“. La terre sur le site du crash a en effet été polluée sur une profondeur de 30 à 40 cm.

Déssosage

Par ailleurs, l’avion de chasse a été entièrement démonté et les pièces acheminées afin d’être analysées. Philippe Sabot explique l’opération: “aidés par les pompiers de l’armée, nous nous sommes attachés à découper l’appareil. Durant cette phase, la population locale a pu voir des personnes autour de l’appareil, revêtues de combinaisons de peintre. Cela s’explique par la présence importante de poussière“.

Enfin des analyses ont en cours sur les terres et les cultures environnantes, afin de procéder à des indemnisations diverses.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter