Le iPhone 3G ne permet pas de passer de coup de fil vert

iphone.jpgAlors que Greenpeace attendait un portable plus écologique, Apple ne semble pas avoir modifié ses mauvaises habitudes. Le silence d’Apple sur la constitution exacte de l’appareil semble de mauvaise augure.

La sortie du tout nouvel iPhone 3G fait du bruit. Le slogan dit « deux fois plus rapide, deux fois moins cher » mais apparemment pas deux fois plus écologique. Selon Zeina Al-Hajj, responsable de la Campagne Toxiques chez Greenpeace « Apple exploite l’argument de protection de l’environnement pour ses nouvelles machines, à l’image du MacBook Air. Il est inquiétant de voir que rien n’a été précisé concernant l’iPhone 3G […] C’est décevant, Nokia et Sony Ericsson sont largement plus en avance concernant le respect de l’environnement. »

Brome

Greenpeace avait dû désassembler le premier iPhone pour en connaître la composition et y découvrir des substances dangereuses comme le brome, l’antimoine ou le chlore. D’autres produits de la marque ont une composition similaire, et malgré ses promesses, Apple semble donc faire du greenwashing plutôt que d’agir vraiment pour l’environnement. Selon l’organisation écologiste, malgré son slogan, Apple ne semble pas avoir “réinventé le téléphone”.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter