Le Brion devrait enfin retrouver une eau claire

Pollution_hydrocarbures.JPGDepuis cinq ans, un cours d’eau de Gironde est régulièrement pollué par des hydrocarbures venant de la station-service du centre Leclerc voisin. Désormais, la signature d’un arrêté préfectoral devrait contraindre la chaîne à réaliser de gros travaux sur sa station-service.

Le quotidien “Sud-Ouest” qui révèle l’affaire, explique qu’à partir du 5 juin prochain, le Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques, le Coderst, examinera le dossier du centre Leclerc de Langon, dont la station-service est à l’origine de la pollution du Brion depuis cinq ans.

Cette étape est un préalable à la signature d’un arrêté de travaux par le préfet. Cet arrêté devrait donc concerner le dégazage des sols ainsi qu’un pompage et un traitement des nappes phréatiques.Il s’agira pour Leclerc d’extraire par un système de forage, et non pas par excavation, les vapeurs et les hydrocarbures contenus dans les eaux et les sous-sols environnant l’installation.

Un arrêté pour la fin juin

Si les conclusions du Coderst sont approuvées, la SA Langon Distribution qui exploite la station-service du centre Leclerc pourrait alors se voir signifier l’arrêté de travaux vers le 20 juin prochain. Elle disposera ensuite d’un délai d’un mois pour présenter un programme des travaux qu’elle devra engager dans les trois mois.

Depuis cinq ans, le Brion est régulièrement pollué par “des fuites répétées et importantes lors de livraisons” d’hydrocarbures. Cette pollution distillée dans le milieu naturel est venue au fil du temps se distiller dans les nappes phréatiques jusqu’à rejoindre le Brion, qui lui même se jette dans la Garonne.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter