La fusion GDF-Suez ébranlée

gdf_suez_01.jpgDes nouveaux retards possibles sont à craindre dans le calendrier de la fusion entre Suez et GDF. En effet, selon une information des “Echos” le secrétaire général du comité central d’entreprise (CCE), représentant CGT, assigne en justice la direction d’EDF afin d’empêcher la tenue du CCE, initialement prévue le 26 mai prochain, et charger de donner son avis sur la fusion.

A l’issue de cette réunion du CCE les conseils d’administration des deux groupes serait alors chargés d’entériner la fusion avant la convocation quarante jours plus tard de leurs assemblées extraordinaires. Bien évidemment, en l’absence d’avis de ce CCE, qu’il soit positif ou négatif, la convocation des actionnaires des deux entités avant la mi-juillet sera extrêmement difficile et retardera le projet au moins jusqu’à l’automne.

L’Europe en faveur d’une 3e voie renforcée

Ce nouveau contretemps intervient alors que dans le même temps une directive européenne risque elle-aussi de menacer la fusion. En effet, les parlementaires européens pourraient s’orienter vers une alternative à la séparation franche des réseaux gaziers, mais cette troisième voie serait “renforcée”, ce qui imposerait que les maisons mères des gaziers soient privées de tout pouvoir au sein de leur filiales et pourrait de surcroit ne plus tirer aucun profit de leur réseau de transport. Cela reviendrait donc à priver GDF des profits de sa filiale transport, filiale qui contribue à hauteur de 15% du résultat net du gazier français.

L’adoption d’une telle mesure contribuerait donc à l’affaiblissement de la structure financière de GDF et ne serait pas sans influence sur son cours en Bourse. Par ailleurs, dans un document de 2006 ressorti par le quotidien “La Tribune”, où il était déjà question d’une telle mesure, Yves Colliou, le directeur général de GDF délégué aux infrastructure précisait que “le projet de fusion serait remis en cause en cas de dissociation patrimoniale (…) La construction d’un groupe d’infrastructures et d’un groupe commercial au lieu d’un seul groupe généraliste n’est pas l’objectif de cette fusion et y mettrait fin“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter