Les postes mondiales font le choix de l’environnement

UPU.JPGLe Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et l’Union postale universelle (UPU) ont décidé de collaborer étroitement afin de réduire les émissions de CO2 causées par les membres du secteur postal.

Dans le cadre d’un accord signé la semaine dernière à Berne par Achim Steiner, le directeur exécutif du PNUE, et Edouard Dayan, le directeur général de l’UPU, le PNUE apportera son expertise à l’UPU pour calculer le volume des émissions de gaz à effets de serre généré par le secteur postal grâce à une méthodologie bien définie.

Selon le communiqué du PNUE, le Bureau international de l’UPU lancera prochainement un questionnaire auprès des 191 Pays-membres de l’organisation pour recueillir des données pertinentes sur l’ensemble du secteur, y compris la taille du parc immobilier, de la flotte de véhicules, le kilométrage parcouru par ces véhicules et le volume de carburant consommé. Une fois ce bilan dressé, le PNUE aidera l’UPU à définir une méthode pour quantifier les émissions de gaz à effet de serre générées. L’UPU et le PNUE proposeront ensuite un éventail de solutions permettant aux opérateurs postaux de réduire ces émissions et en mesureront l’efficacité d’une année à l’autre.

Un partenariat incitatif

L’initiative est conformé à l’engagement pris par les Nations Unies de faire du changement climatique l’une de ses priorités. Lors de la rencontre du Conseil des chefs de secrétariat du système des Nations Unies, en octobre 2007, les responsables des agences, des programmes et des fonds onusiens s’étaient mis d’accord pour rendre leurs organisations climatiquement neutre.

Ce partenariat avec le PNUE constitue une incitation pour l’UPU à oeuvrer dans cette voie.

D’ores et déjà je soutiens toute initiative plaçant la protection de l’environnement au coeur de la stratégie de développement des entreprises postales, et notre contribution doit être à la mesure de l’étendue du secteur“, a déclaré Edouard Dayan.

Pour sa part, Achim Steiner a déclaré: “En associant nos efforts, nos deux organisations appliquent la question de la durabilité de l’environnement à l’un des grands réseaux physiques mondiaux, le secteur postal, qui a l’importante responsabilité de connecter le monde mais qui laisse aussi une empreinte importante sur l’environnement.”

Une stratégie postale mondiale

L’UPU est membre du Groupe de gestion des questions environnementales des Nations Unies et a établi un réseau mondial de correspondants au sein des opérateurs postaux de ses Pays-membres afin de sensibiliser au mieux les membres du secteur postal mondial à l’importance d’adopter des mesures écologiques et de partager les pratiques exemplaires. Le développement durable du secteur postal est d’ailleurs au coeur de la stratégie postale mondiale de l’organisation adoptée au Congrès de Bucarest en 2004. Cet objectif sera reconduit dans la stratégie postale mondiale présentée au 24e Congrès de l’UPU, qui se tiendra à Genève du 23 juillet au 12 août 2008.

Le thème de l’environnement y sera largement débattu, et Achim Steiner interviendra lors du débat général de l’organisation, le 25 juillet 2008, qui rassemblera les dirigeants d’organisations internationales, les représentants des gouvernements et des opérateurs des 191 Pays-membres de l’UPU ainsi que les décideurs de l’ensemble du secteur.

De nombreuses postes déjà impliquées

De nombreuses postes sont déjà conscientes de l’impact de leurs activités sur l’environnement et ont adopté des politiques environnementales. Plusieurs se sont dotées de véhicules propres, utilisent des matériaux écologiques, participent activement à des programmes de recyclage ou adoptent des politiques d’achat éco-responsable.

Mais il reste encore beaucoup à faire. Selon les estimations les plus modestes, le secteur postal mondial-plus de cinq millions d’employés postaux (jusqu’à 10 millions si on le considère dans son ensemble) et 660 000 établissements postaux-a recours à quelque 250 000 motocyclettes, plus de 600 000 véhicules et des centaines d’avions pour distribuer le courrier dans le monde. C’est sans compter les tonnes de papier utilisées quotidiennement pour assurer la communication. Le secteur a donc son rôle à jouer dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter