Dernière ligne droite pour le rachat de British Energy

british_energy.jpgSelon le “Sunday Times”, les groupes qui souhaitent acquérir British Energy, société spécialisée dans le nucléaire et premier producteur d’énergie du Royaume-Uni, ont jusqu’à vendredi pour faire une offre.

La compagnie britannique Centrica discute “depuis plusieurs semaines” avec le groupe français EDF pour faire une offre conjointe de 11 milliards de livres (14,07 milliards d’euros) pour racheter l’électricien britannique, propriétaire de neuf des dix centrales nucléaires britanniques.

La société commune devrait être détenue à 25% par Centrica et à 75% par EDF. D’après le journal, cette solution qui intègre un acteur local aurait la préférence du gouvernement britannique qui détient aujourd’hui un tiers de British Energy. Selon le “Sunday Times”, Centrica discuterait toujours avec d’autres compagnies énergétiques et EDF aurait la possibilité d’agir seul.

RWE pourrait renoncer à son offre

Centrica et EDF devraient être en concurrence avec le groupe allemand RWE et la compagnie espagnole Iberdrola. Néanmoins, le numéro deux allemand qui comptait sur une alliance avec la société suédoise Vattenfall pourrait, selon la presse allemande, renoncer à l’acquisition de British Energy. Le projet serait bloqué par le gouvernement suédois, principal actionnaire de Vattenfall, qui reste opposé à l’énergie nucléaire.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter