Un éco-quartier qui fait polémique

quartier_temps_durable_limeil_brevannes.jpgA Limeil-Brévannes, dans le Val-de-Marne, le nouveau quartier des Temps-Durables est présenté comme une “prouesse” par la municipalité qui souhaite poursuivre sa démarche “exemplaire” en matière d’environnement. Après avoir inauguré en novembre 2007 le premier groupe scolaire de France à énergie zéro, la commune attend désormais son quartier écolo.

Comme l’a précisé le quotidien “Le Parisien” paru lundi, ce projet “marqué par une polémique” qui porte sur la pollution du terrain retenu est difficile à réaliser.

Pour l’opposition, non seulement l’éco-quartier est “coûteux“, mais il y a également le problème de la dépollution du site qui se pose. “On ne dépollue pas en coulant juste une dalle de béton“, a indiqué au journal Roland Patrzynski, candidat aux dernières municipales, qui demande un “travail en profondeur” mais qui craint que la facture soit élevée.

Organisation d’une réunion publique

Afin de mettre fin aux inquiétudes “amplifiées“, Joseph Rossignol, maire de Limeil-Brévannes, organisera une réunion publique après les vacances de Pâques. “L’enquête publique parle de dépollution et cela fait partie de l’ensemble du projet. Cette pollution, on la connaît depuis plus de vingt ans. Il n’y a rien de nouveau. C’est purement électoraliste“, a indiqué Joseph Rossignol précisant que la phase de dépollution va entrer en vigueur.

Cinq groupements d’entreprises ont déjà répondu à l’appel et feront prochainement des propositions à la fois sur la dépollution, les fondations, la voirie ou l’aménagement des paysages“. Toutefois, il faudra attendre plus d’un an pour que commencent les travaux du futur quartier écolo qui devrait accueillir un millier d’habitations.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter