Les Verts ne lachent pas l’affaire

Les_Verts.JPGSuite à l’adoption en seconde lecture par le Sénat du projet de loi OGM , les Verts ont demandé mercredi dernier la création d’une commission d’enquête afin d’évaluer la nature des relations entre les parlementaires et les entreprises semencières.

Le parti écologiste explique cette décision dans un communiqué. “Les arguments développés par les parlementaires de la majorité, au Sénat comme à l’Assemblée, ressemblent de façon troublante aux positions que défendent les firmes fabriquant ou commercialisant les plantes génétiquement modifiées. Ils sont en revanche très éloignés des attentes de la société civile qui refuse à 70% la mise en culture des OGM“.

Ils ajoutent regretter que l’UMP “ne se cache plus de vouloir s’affranchir du consensus issu du Grenelle de l’environnement“. De ce fait, ils estiment alors qu’une “commission d’enquête aurait le mérite de ne pas laisser pendante la question du poids des lobbies confrontés à l’intérêt général“.

C’est dans cette optique que les Verts ont donc déposé mercredi dernier leur demande de création de cette commission d’enquête. Elle devra selon eux “évaluer la nature des relations entre les entreprises semencières et les parlementaires, (…), la nature et l’ampleur des pressions éventuellement subies par les parlementaires de la part de ces mêmes entreprises“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter