L’Europe n’abandonne pas les biocarburants

biocarburants_ue.jpgSi les biocarburants sont régulièrement critiqués, les responsables européens qui ne veulent pas remettre en cause tout leur plan de lutte contre le réchauffement climatique, refusent d’annuler les objectifs fixés pour les carburants “verts”.

L’Union européenne s’est engagée à réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne d’ici 2020 en portant à 20% la part des énergies renouvelables et en imposant 10% de biocarburants pour les transports.

Il n’est pas question pour l’instant de suspendre l’objectif fixé pour les biocarburants“, a affirmé lundi Barbara Helfferich, porte-parole du commissaire à l’Environnement Stavros Dimas.

On ne peut pas changer un objectif politique sous peine d’avoir un débat sur tous les autres objectifs“, a expliqué un responsable européen à l’AFP.

Promouvoir les biocarburants de 2nde génération

Régulièrement, les biocarburants sont accusés de participer à l’envolée des prix des denrées alimentaires et de nuire à l’environnement.

Stavros Dimas a précisé que les dirigeants européens avaient choisi de conserver leur objectif “à la condition d’assurer une durabilité de cette production et la promotion des biocarburants de la seconde génération“, qui utilisent des résidus non comestibles.

Des critères plus stricts

Le problème est qu’aujourd’hui, “les procédés de fabrication pour la seconde génération ne sont pas complètement au point“, a indiqué le week-end dernier Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat française à l’Ecologie. “Cela peut prendre entre 10 et 20 ans“.

Le 7 mai prochain, les 27 pays de l’Union européenne devraient approuver des critères très stricts pour la production de ces biocarburants.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter